Dessay Air Des Clochettes

L'Air des clochettes (« Où va la jeune Hindoue ») est un air d'opéra pour soprano de Lakmé de Léo Delibes. Il est interprété en public pour la première fois par Marie van Zandt le 14 avril 1883 à l'Opéra-Comique de Paris.

Cet air est chanté dans le deuxième acte de l'opéra. Nilankatha, le père de Lakmé, a appris qu'elle est amoureuse de Gerald, un officier britannique. Déguisé en mendiant, il demande à sa fille de chanter la « légende de la fille du paria » afin d'attirer et de reconnaître Gerald parmi la foule[1].

L'Air des clochettes est réputé pour sa difficulté technique avec ses contre-mi (mi5), et figure au répertoire d'un grand nombre de sopranos coloratura, notamment Lily Pons, Mado Robin, Joan Sutherland, Maria Callas, Mady Mesplé et Natalie Dessay[2],[3]. Il fut également un des airs préférés de Florence Foster Jenkins, qui l'enregistra.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ↑Martial Singher, An interpretive guide to operatic arias : a handbook for singers, coaches, teachers, and students, University Park, Pennsylvania State University Press, (OCLC 9280629, lire en ligne)
  2. ↑Alain Duault, Dictionnaire amoureux de l'opéra, Paris, Plon, (OCLC 826849896, lire en ligne)
  3. ↑« Pleins feux sur Lakmé et L’Air des clochettes »(consulté le 11 mars 2015)

Чем могу помочь? - спросила она на гортанном английском. Беккер не мигая смотрел на эту восхитительную женщину. - Мне нужно кольцо, - холодно сказал. - Кто вы такой? - потребовала. Беккер перешел на испанский с ярко выраженным андалузским акцентом: - Guardia Civil.

0 thoughts on “Dessay Air Des Clochettes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *